Le suivi médical de sa grossesse

Au vu de notre grossesse difficile, je tire des enseignements jour après jour.

  • L’échographie 
    Il est vraiment idéal que votre gynécologue vérifie tous les mois votre col via une échographie vaginale. En France, contrairement à d’autres pays, la méthode est controversée .. certainement également à cause des coûts de l’examen. Cependant, cela reste le seul examen qui permet de détecter un col ouvert et parfois de sauver bébé.
  • Les établissements
    Il est important de repérer les établissements hospitalier de niveau 2 et 3 autour de chez vous, surtout en province où les distances sont rapidement plus importantes. Dans le meilleur des cas, vous ne vous servirez pas de cette information.. sinon vous serez rassurés de savoir qui pourra suivre votre grossesse difficile ou votre bébé prématuré en cas de besoin.
  • La pochette à document
    Avoir toujours une pochette avec tout votre historique médical (copie analyses, comptes rendu, carte de groupe sanguin..).
    Si vous passez d’un gynécologue privé à un accouchement en hôpital cela sera très utile pour le suivi.
    Si votre dossier est transféré en urgence dans un établissement Niveau 2 ou 3, ils seront ravis de pouvoir avoir un historique médical rapidement.
    En cas d’arrivée aux urgences gynéco, il sera également essentiel d’amener votre dossier et une carte vitale, surtout si vous n’êtes pas suivi dans cet établissement.
  • Les séjours en hôpital
    hopital_mon-sejour-en-pratique
    Soyons réaliste ! personne n’aime être à l’hôpital, hormis pour accoucher ce n’est jamais super bon signe ..Je vous ai donc préparé une liste d’affaire à emporter pour améliorer votre séjour :
    – shampoing sec – si pas le droit de se doucher, c’est un bon compromis.
    – lingette démaquillante / déodorante (pour les mêmes raisons que ci-dessus).
    – trousse de toilette classique – privilégier des produits qui ont une chouette odeur.
    – parfum – toujours agréable même sur sa blouse d’hôpital.
    – baume à lèvre (je trimbale celui de chez Nuxe, dont je suis fan).
    – tong – il n’y a pas de bac à douche en général, cela devient donc vite une piscine. Les tong sont les bienvenues pour accéder ensuite aux wc les pieds bien au sec.
    – serviettes de toilette – ça n’est pas fourni .. voir un tapis de douche (même problématique que les tong)
    – chargeur de téléphone voir idéalement une batterie portable car les chambres sont avares en prises de courant – et le téléphone occupe les journées. J’était à deux doigts d’amener ma multi-prise.
    – des gâteaux .. on ne va pas se mentir, la nourriture reste le point faible des hôpitaux.
    – petite monnaie pour acheter un café ou un coca au distributeur du coin. Personnellement après 48h à jeun, je rêvais d’un coca light bien frais.
    – des chocolats pour les équipes médicales qui n’ont tout de même pas un rythme facile étant bien trop souvent en sous-effectif.
    – des tenues confortables – vous allez passer du temps au lit alors soyez à l’aise. Pensez au short car il peut faire chaud (même en hiver) .. et prenez un modèle qui vous permet de caler votre bidou et des serviettes hygiéniques (#glamour quand tu nous tiens). De mon côté j’ai opté pour ce short de chez Décathlon dont la ceinture (non rabattue) permet de maintenir le ventre.— pour les séjours plus longs — 
    – des objets qui vous rappellent la maison, ça aide à garder le moral. Pour ma part, j’ai pris la veilleuse bébé (également moins blafarde que les lampes de l’hôpital); un nounours et mon oreiller + taie.
    J’en profite pour vous présenter la jolie veilleuse de minichat de chez Maisons du monde :
    veilleuse
    – des habits de grossesse en quantité, pour pouvoir vous changer quand bon vous semble. Selon votre état, il n’est jamais agréable d’avoir des tenues salies ou humides.
    – des livres / magasines pour passer le temps. En général, on vous réveille à 7h30 pour prendre votre tension.
    – un abonnement TV – compter 30€ les 7 jours pour le pack TNT/ canal cinéma – souvent remboursé par votre mutuelle.
    – des chaussons pour être à l’aide lors des rares déplacements dans votre chambre.
    – un tote bag pour mettre votre linge sale, que chéri pourra ramener à la maison, laver et vous rapporter à l’hôpital.
    – des visites de vos amis pour vous changer les idées et vous apportez des gourmandises.
    – votre chéri pour se soutenir mutuellement dans ces moments parfois difficiles.
Del

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *